Addis Abeba – Djibouti

Un commentaire

Nous voilà dans la capitale éthiopienne pour quelques jours. Après avoir trainé en Tanzanie et été retardés à Nairobi, on ne va malheureusement pas pouvoir rester très longtemps dans le coin. L’objectif est de récupérer le Visa pour Djibouti le plus rapidement possible. On s’y attèle dès le lendemain de notre arrivée. Le problème, c’est qu’il faut une lettre d’invitation de la part de l’ambassade de France à Addis (pas celle de Djibouti, c’est déjà ça). Direction donc l’ambassade de France, qui est située de l’autre côté de la ville, dans les quartiers Nord de la ville. On y arrive en milieu de matinée, très bien reçu par la réceptionniste qui s’occupe de la section consulaire, qui nous dit qu’il n’y a aucun problème pour établir ce genre de lettre, mais que malheureusement le Consul a une urgence, qu’il a du partir précipitemment et qu’elle ne sais pas quand il va revenir. On décide tout de même d’attendre, on n’a de toute façon pas grand chose de mieux à faire. Environ 45 minutes plus tard, le Consul est apparemment de retour, et l’on ne tarde pas à obtenir les fameuses lettres. Retour à l’ambassade de Djibouti donc, pour y arriver à midi moins vingt alors que la section consulaire fermait à 11h30… Et comme on est vendredi, il faudra attendre lundi pour revenir. Dommage. Plus

Quelques photos de Djibouti

2 commentaires

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Plus

Photos du Nord Kenya

Un commentaire

Quelques photos de la route reliant Nairobi à Addis Abeba, au Nord du Kenya.

Ce diaporama nécessite JavaScript.


Plus

De Nairobi à Addis Abeba

Un commentaire

Ça y est, après deux semaines passées à Nairobi (on comptait y rester deux-trois jours au départ) et un aller-retour à Kampala, nous étions enfin prêts à reprendre la route en direction de l’Ethiopie. Et quelle route ! D’après ce que l’on avait pu entendre ou lire sur Internet, une route difficile, traversant le désert, composée de roches volcaniques, avec des trous pouvant engloutir une moto, et où les bandits pouvaient roder… Bon, après, tout ça c’est ce que l’on dit, et après avoir discuter avec Chris le mécano, ce n’était pas si compliqué que ça, il faut juste faire un peu attention. On verra bien. Plus

Crater Lake

Un commentaire

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Plus

Nairobi – Kampala – Nairobi

Laisser un commentaire

Nous voilà donc arrivés à Nairobi. Chez Estelle et François pour être précis. Encore des membres de la grande famille des VI qui trainent de par le monde. Estelle travaille donc pour Orange, encore un fer de lance de l’économie française, dans le domaine du « e-health », dont j’ignorais totalement l’existence jusqu’alors, mais qui apparemment est en plein expansion dans les pays en développement : il s’agit de proposer des services liés à la santé via les nouvelles technologies (comme une hotline donnant accès à un médecin pour obtenir des conseils, voir une prescription). François quant à lui a suivi bien gentillement sa donzelle au Kenya, et cherche actuellement du travail à Nairobi, ce qui n’a pas l’air évident du fait de la concurence des nombreux conjoints/conjointes d’expat qui se trouvent dans cette ville.  C’est aussi un excellent apprenti-boulanger, qui réfléchi notamment à lancer une boulangerie à Nairobi, vu la rareté du bon pain dans le coin (les gens mangent quasiment tous un pain de mie dégueulasse, le Supa Loaf, sûrement un des restes de la colonialisation anglaise). Nous voilà donc encore une fois très bien installés, une piaule dans une résidence toute équipée, piscine, salle de sport, jacuzi et sauna, difficile de trouver de quoi se plaindre encore une fois, surtout avec des hôtes comme Estelle et François. Plus

Vidéos du départ

Un commentaire

Aujourd’hui, petit retour en arrière avec deux vidéos. La première, celle de la bénédiction des motos réalisée à la baraque de Poto Poto (Brazzaville), et organisée par nos colocataires adorés (merci à Héléna, Jeanne et Greg, même si je ne me rappelle pas si ce dernier était dans le coup, vu qu’il faisait le c*n en bécane dans le Nord du Congo). La seconde, celle de notre départ de Kinshasa, un dimanche de bon matin, encore une fois avec nos colocataires adorés, auxquels s’était joint Alex qui nous offrait un toit en ce tout début de périple.

Older Entries